Gérard Mulliez et Michel-Édouard Leclerc pour le 100ème déjeuner, le match amical

Le fondateur d’Auchan et le président de Leclerc ont partagé leur intimité devant près de 700 dirigeants invités à la Cité des échanges à Marcq-en-Barœul le 12 mai dernier. Un déjeuner-débat exceptionnel organisé par le Flandres Business Club, à l’occasion du 100ème déjeuner des Business Clubs.

Les invités ont pu profiter d’un échange rare avec ce moment exceptionnel parce que publique, entre deux hommes qui se connaissent bien et depuis longtemps, chacun sachant mesurer ce que leurs familles respectives se doivent mutuellement.

«J’étais petit mais je me souviens de la visite de Gérard Mulliez à la maison, à Landerneau. Il cherchait sa voie, mes parents lui ont donné je crois beaucoup de confiance. Il avait les yeux pétillants». Gérard Mulliez a 30 ans, il avait roulé jusqu’à Brest pour rencontrer un épicier militant, Michel-Édouard Leclerc, engagé dans la défense du pouvoir d’achat des Bretons juste après la guerre.

Gérard raconte, s’adressant malicieusement à Michel-Édouard : « Ton père a demandé à parler au téléphone au général de Gaulle, il voulait impressionner Gérard Mulliez. Il m’a dit ensuite, Mulliez, avec tes yeux bleus, tu vas réussir. Mais te laisse pas rouler par tes fournisseurs et là il me donne ses factures pour que je les recopisse à la main ! C’était fantastique ! La photocopieuse n’avait pas encore été inventée…».

Entre petites histoires familiales et grands enjeux du commerce, les deux pontes de la distribution ont particulièrement intéressés leur auditoire, fait des différents membres et invités des clubs Artois, Hainaut, Audomarois, Flandres business clubs.

Retour aux actualités